Lilly

Commercialiser plus rapidement de nouvelles thérapies

PROBLÈME

Lilly avait besoin d'un espace de travail numérique tout en réduisant ses coûts, en protégeant la confidentialité des patients et en maintenant le respect de la conformité. Le segment R&D représentant pratiquement 20 % de ses revenus, la société devait également améliorer l'efficacité du développement des solutions cliniques.

 

SOLUTION

Les commerciaux utilisent Box sur iPad pour présenter les détails des derniers produits directement dans le bureau des médecins. En utilisant Box comme couche de contenu consolidée, les acteurs internes et externes peuvent travailler de manière sécurisée sur n'importe quel appareil. 

 

RÉSULTAT

La productivité du service commercial a augmenté, tandis que les coûts du service informatique pour soutenir le cycle de vente ont diminué. Les risques de non-conformité ou de divulgation des données des patients ont également diminué. Désormais plus agile, la société est mieux capable de réagir aux menaces concurrentielles. 

En 1876, lorsqu'Eli Lilly a fondé le géant pharmaceutique qui porte son nom, le secteur était dominé par des fournisseurs de médicaments brevetés et d'élixirs revendus par des personnages douteux. Eli Lilly a voué sa société à la création de médicaments de haute qualité délivrés sur ordonnance. Il aimait dire à ses employés : « prenez ce que vous trouvez ici et améliorez-le encore et encore. »

Aujourd'hui, la société est devenue une référence mondiale qui se veut toujours fidèle à la mission de son fondateur pour aider les gens à vivre une vie plus active, plus longue et en meilleure santé. Alors que la révolution numérique transforme le monde, Lilly, tout comme le secteur des sciences de la vie dans son ensemble, doit faire face tant à une énorme opportunité qu'à des défis complexes. La technologie ouvre de nouvelles perspectives aux entreprises : se rapprocher des patients et les aider à gérer leur propre santé. Mais la pression des coûts, ainsi que les inquiétudes liées à la conformité et à la confidentialité jouent également un rôle important dans les décisions de l'entreprise.  

 

« La qualité et la conformité sont, pour nous, des priorités. »

 Mike Meadows, DTI chez Lilly  

Essais cliniques pour le cloud

Aux États-Unis, le secteur de la santé n'a pas tout de suite montré son engouement pour le cloud, en partie à cause de la complexité du modèle de santé américain et de sa réglementation. Mais Lilly a reconnu il y a déjà plusieurs années de cela que la révolution numérique pouvait également transformer la manière dont les clients interagissent avec la société, c'est-à-dire créer ce que Lilly appelle « les expériences client de nouvelle génération ». Les énormes opportunités qu'offrent le Big Data et l'intelligence artificielle pour développer des thérapies hautement ciblées ont également poussé l'entreprise à se lancer dans une transition vers le numérique.

Toutefois, comme toute entreprise du secteur des sciences de la vie, avant de donner aux patients davantage de contrôle sur les soins, il convient de ne pas négliger la sécurité et les questions de conformité. 

« La qualité et la conformité sont, pour nous, des priorités », affirme Mike Meadows, DTI de Lilly. « D'un côté, il y a toutes les opportunités que présente la transformation numérique, mais de l'autre se trouvent d'importants défis, comme la régulation, la sécurité et la confidentialité des patients. La perspective offerte est tout de même très intéressante, car les patients pourraient alors gérer eux-mêmes leur état pathologique. »

 

Gestion de contenu dans le cloud : promesse tenue 

Comme l'informatique qui faisait fonctionner l'entreprise sert désormais de moteur à son activité, Mike Meadows et son équipe ont souhaité aider les autres dirigeants de Lilly à comprendre ce qu'il appelle « l'art du possible ». Les commerciaux ont reçu des iPad pour montrer aux médecins les informations détaillées des produits, marquant ainsi l'une des premières expériences de Lilly avec le cloud. « Cette plate-forme informatique était l'une des plus réussies jusqu'alors », explique Mike. « Elle était réussie pour chacun des critères d'évaluation : adoption par les utilisateurs, coût de prise en charge, délai de mise en place, tout ce qui posait généralement problème avec les projets informatiques. Il se trouve que tout a fonctionné. » 

 

« Le cloud computing est un élément central, car il nous apporte l'agilité, l'efficacité et la vitesse dont nous manquions auparavant. »

 Mike Meadows, DTI chez Lilly

Muni d'une démonstration de faisabilité, Mike Meadows était conscient de la nécessité d'un système de gestion de contenu qui soit capable d'afficher du contenu partout, sur tout type d'appareil, et ce sans sacrifier la sécurité ni la conformité. « Il fallait que l'accès au contenu se fasse de manière totalement différente », explique Mike. « C'est ainsi que nous nous sommes tournés vers Box. » 

Le fait que Box puisse s'intégrer aux flux de travail habituels des employés était essentiel pour Lilly, mais c'est la possibilité de contrôler l'accès et de protéger la confidentialité des patients qui a changé la donne. « La révolution numérique, ce n'est pas simplement ajouter une application à un modèle existant », précise Mike. « Il faut avant tout changer le modèle sous-jacent pour pouvoir récolter les bénéfices de la révolution numérique. »

L'implication croissante des patients dans leurs propres soins est un exemple de ce nouveau modèle de santé. « Les patients sont bien plus intéressés aujourd'hui par la gestion de leur propre état pathologique », ajoute-t-il. « Grâce aux soins connectés, on peut véritablement surveiller l'état pathologique du patient dans ses moindres détails grâce à l'IA et aux données pour, par exemple, administrer une dose différente sans l'intervention d'un médecin. » 

 

« La gestion du contenu est primordiale pour nous, mais pas simplement dans le cas des flux de travail collaboratifs. On l'utilise pour gérer les documents relatifs aux essais cliniques. » 

 Mike Meadows, DTI chez Lilly 

La possibilité éventuelle d'accélérer le processus de découverte grâce à l'IA et à l'apprentissage machine est un autre aspect prometteur pour Lilly. La recherche constitue le « poumon » de Lilly, comme dit Mike Meadows. Le segment R&D représentant pratiquement 20 % des revenus, tout ce qui permet d'accélérer la découverte ou de gagner en efficacité est bon pour nos résultats. « L'impact que peut avoir l'IA sur ces composantes contribue à l'efficacité de notre activité et, clairement, à l'expérience des patients. » L'IA est l'un des aspects essentiels permettant de mettre au point des traitements spécialement conçus pour des patients uniques grâce à l'accumulation de données sur la maladie. Avec les progrès de l'IA et d'autres innovations technologiques en matière d'efficacité et d'efficience (ce qui équivaut à moins de travail manuel pour les humains), Lilly sera en mesure de saisir toujours plus d'opportunités. 

Contenu associé