Conseils en automatisation du travail

Lorsqu'une nouvelle technologie favorise différents secteurs de votre activité, le retour sur investissement est encore plus appréciable. Pourtant, un rapport récent de Xerox révèle que moins de 50 % des décideurs informatiques utilisent actuellement des processus principalement ou entièrement numérisés. De plus, parmi ces 600 décideurs informatiques, 85 % pourraient facilement identifier les processus de travail qui bénéficieraient de l'automatisation. La technologie d'automatisation permet de limiter les étapes manuelles chronophages et les processus coûteux qui entravent l'efficacité. Investir dans des solutions d'automatisation peut favoriser une plus grande productivité et ouvrir la voie à la transformation numérique.

 

Voici quatre conseils pour les entreprises qui cherchent à introduire un plus haut degré d'automatisation dans leur flux de travail :

 

  1. egmentation : Prenez le temps de planifier votre transformation avant de sauter le pas. Se pencher sur chacun des processus peut sembler insurmontable, mais si vous divisez les flux de travail en petits segments plus facilement réalisables, vous trouverez de nombreux domaines qui peuvent être optimisés et améliorés. Les entreprises peuvent ainsi se concentrer sur l'élaboration d'un plan judicieux et stratégique qui garantira une transformation réussie dans un domaine spécifique. À partir de là, vous pouvez intégrer la pensée et l'apprentissage tactiques à différents domaines de l'entreprise.
  2. Rien ne sert de courir : De nombreuses entreprises recherchent des remèdes rapides, mais ces solutions de fortune ne fonctionnent pas sur le long terme. Vous devez creuser plus profond pour trouver la source du problème et identifier les moyens de le résoudre en profondeur, au lieu de traiter rapidement ce qui est visible en surface. En prenant le temps de chercher une solution personnalisable qui convient aux objectifs et flux de travail de votre entreprise, vous parviendrez à réduire les zones d'inefficacité. La direction doit comprendre les défis et s'engager à les relever. Les employés doivent être intégrés au processus sur toute sa durée pour assurer le bon fonctionnement de la solution et des nouveaux processus, en toute transparence, dans leur travail quotidien.
  3. Ne pas faire cavalier seul : Tous les responsables informatiques ne sont pas experts en automatisation. Il est donc important pour les entreprises de rechercher des partenaires consultants qui les aident à identifier les freins et les opportunités. Ils peuvent proposer une variété de solutions pour répondre aux besoins particuliers de l'entreprise. Un bon partenaire doit avoir une feuille de route pour l'intégration numérique et papier, ainsi qu'une expertise dans l'automatisation des flux de travail afin de simplifier les processus et d'intégrer les flux numériques et papiers. De plus, il doit travailler avec vous pour élaborer des plans de formation et de transition afin que tout se passe en douceur. Puisque les flux de travail de l'entreprise se concentrent généralement autour de données critiques, il est également important que votre partenaire continue d'analyser votre environnement et les informations de votre entreprise pour faire des recommandations additionnelles en vue d'une optimisation de processus. Le travail ne s'arrête pas une fois la solution déployée. Votre partenaire doit continuer à vous aider à évoluer.
  4. Investir dans des solutions agiles : Lors du choix d'une solution pour transformer les freins en opportunités, assurez-vous que cette solution peut s'adapter et s'intégrer à vos processus et opérations. L'implémentation de la technologie d'automatisation ne doit pas être abordée de manière universelle. Chaque entreprise a mis en place des processus et des procédures différents. La solution doit être personnalisée afin de s'intégrer dans le flux de travail de façon transparente. Enfin, les processus des entreprises évoluent au fil du temps. Pas question donc d'investir dans une technologie qui ne peut pas évoluer en même temps que votre entreprise.

 

Cet article a été écrit par Joseph Hanania d'Information Management et a été accordé sous licence légale via le réseau d'éditeurs NewsCred. Veuillez adresser toutes vos questions sur les licences à legal@newscredal.com.